Accueil > Réseau > Sauvegarde et restauration des tables de règles importantes

Sauvegarde et restauration des tables de règles importantes

28/01/2014 Categories: Réseau Tags: ,

Source: iptables-tutorial

La commande iptables-save est, comme nous l’avons déjà expliqué, un outil pour sauvegarder dans la table de règles un fichier que iptables-restore peut utiliser. Cette commande est tout à fait simple, et prend seulement deux arguments. Regardons l’exemple suivant pour comprendre la syntaxe :

iptables-save [-c] [-t table]

L’argument -c indique à iptables-save de conserver les valeurs spécifiées dans les compteurs de bits et de paquets. Ce qui pourrait être utile si vous voulez redémarrer votre pare-feu principal, mais sans perdre les compteurs de bits et de paquets que nous pourrions utiliser dans un but de statistiques. Exécuter une commande iptables-save avec l’argument -c nous permet de redémarrer sans briser les routines de statistique et de comptage. La valeur par défaut est, bien sûr, de ne pas garder les compteurs intacts quand cette commande est exécutée.

L’argument -t indique à la commande iptables-save quelle table sauvegarder. Sans cet argument toutes les tables disponibles dans le fichier seront automatiquement sauvegardées. Ci-dessous, un exemple de ce que donne une commande iptables-save sans avoir chargé de table de règles.

# Generated by iptables-save v1.2.6a on Wed Apr 24 10:19:17 2002
*filter
:INPUT ACCEPT [404:19766]
:FORWARD ACCEPT [0:0]
:OUTPUT ACCEPT [530:43376]
COMMIT
# Completed on Wed Apr 24 10:19:17 2002
# Generated by iptables-save v1.2.6a on Wed Apr 24 10:19:17 2002
*mangle
:PREROUTING ACCEPT [451:22060]
:INPUT ACCEPT [451:22060]
:FORWARD ACCEPT [0:0]
:OUTPUT ACCEPT [594:47151]
:POSTROUTING ACCEPT [594:47151]
COMMIT
# Completed on Wed Apr 24 10:19:17 2002
# Generated by iptables-save v1.2.6a on Wed Apr 24 10:19:17 2002
*nat
:PREROUTING ACCEPT [0:0]
:POSTROUTING ACCEPT [3:450]
:OUTPUT ACCEPT [3:450]
COMMIT
# Completed on Wed Apr 24 10:19:17 2002

Les commentaires débutent avec la signe #. Chaque table est marquée par *<table-name>, par exemple, *mangle. Dans chaque table nous avons les spécifications de chaînes et les règles. Une spécification de chaîne ressemble à : <chain-name> <chain-policy> [<packet-counter>:<byte-counter>]. Le chain-name peut être, par exemple, PREROUTING, la règle d’action est décrite avant et peut être, par exemple, ACCEPT. Enfin les compteurs d’octets et de paquets sont les mêmes que dans la sortie de la commande iptables -L -v. Chaque déclaration de table se termine avec un mot-clé COMMIT. Le mot-clé COMMIT indique qu’à ce niveau toutes les règles seront envoyées au noyau par l’opérateur de transfert de données.

L’exemple ci-dessus est tout à fait basique, et je crois qu’il est approprié de montrer un bref exemple qui contient un petit Iptables-save ruleset. Si nous voulons lancer iptables-save sur celui-ci, la sortie de la commande sera :

# Generated by iptables-save v1.2.6a on Wed Apr 24 10:19:55 2002
*filter
:INPUT DROP [1:229]
:FORWARD DROP [0:0]
:OUTPUT DROP [0:0]
-A INPUT -m state --state RELATED,ESTABLISHED -j ACCEPT
-A FORWARD -i eth0 -m state --state RELATED,ESTABLISHED -j ACCEPT
-A FORWARD -i eth1 -m state --state NEW,RELATED,ESTABLISHED -j ACCEPT
-A OUTPUT -m state --state NEW,RELATED,ESTABLISHED -j ACCEPT
COMMIT
# Completed on Wed Apr 24 10:19:55 2002
# Generated by iptables-save v1.2.6a on Wed Apr 24 10:19:55 2002
*mangle
:PREROUTING ACCEPT [658:32445]
:INPUT ACCEPT [658:32445]
:FORWARD ACCEPT [0:0]
:OUTPUT ACCEPT [891:68234]
:POSTROUTING ACCEPT [891:68234]
COMMIT
# Completed on Wed Apr 24 10:19:55 2002
# Generated by iptables-save v1.2.6a on Wed Apr 24 10:19:55 2002
*nat
:PREROUTING ACCEPT [1:229]
:POSTROUTING ACCEPT [3:450]
:OUTPUT ACCEPT [3:450]
-A POSTROUTING -o eth0 -j SNAT --to-source 195.233.192.1
COMMIT
# Completed on Wed Apr 24 10:19:55 2002

Comme on peut le voir, chaque commande a été préfixée avec les compteurs d’octets et de paquets car nous avons utilisé l’argument -c. Excepté pour ceci, la ligne de commande est tout à fait identique au script. Le seul problème, est de savoir comment sauvegarder la sortie dans un fichier. Vraiment simple, et vous devriez savoir le faire si vous avez utilisé Linux auparavant. Il suffit d’utiliser un « pipe » (canal de communication) pour enregistrer la sortie de la commande dans le fichier. Ça ressemblera à cela :

iptables-save -c > /etc/iptables-save

La commande ci-dessus fera une sauvegarde de toute la table de règles appelée /etc/iptables-save avec les compteurs d’octets et de paquets toujours intacts.

Print Friendly, PDF & Email

Related Post

Categories: Réseau Tags: ,
Les commentaires sont fermés.