Accueil > Logiciel, Matériel, Tutoriel > Tutoriel pour débuter avec le Raspberry Pi

Tutoriel pour débuter avec le Raspberry Pi

28/01/2014 Categories: Logiciel, Matériel, Tutoriel Tags:

Source: benji1000.net

J’ai reçu cette semaine mon Raspberry Pi, et j’ai décidé de faire un petit guide pour ceux qui, comme moi, débutent avec cet engin ! J’espère qu’il sera assez clair, n’hésitez pas si vous avez des questions. Voilà tout d’abord un lien pour commander un Raspberry Pi.

 

Achats supplémentaires

Tout d’abord, avant d’utiliser votre Raspberry Pi, il vous faudra :

Manque plus que de quoi le connecter à votre écran !

Vous pouvez acheter tout ceci avec les liens ci-dessous, ou sur le site de element14.

Préparer la carte SD

Comme vous le savez sans doute, la carte SD est ce qui fera office de mémoire de stockage sur le Raspberry Pi, tout comme un disque dur d’ordinateur. C’est donc là-dessus que sera stocké le système d’exploitation, et à priori, vos documents, photos, musiques, vidéos… (sauf si vous avez acheté un hub USB et un disque dur supplémentaire).

Nous allons donc commencer par télécharger le système d’exploitation, qui est en fait une distribution de Linux qui s’appelle Raspbian. Cette distribution est une version modifiée (adaptée pour le Raspberry Pi) de Debian, qui est utilisée sur la grande majorité des serveurs de sites Internet. Rendez-vous sur cette page, et repérez la section Raspbian “wheezy”. Vous pouvez télécharger l’image (compressée dans un ZIP) directement ou par Torrent.

Vous pouvez aussi installer d’autres distribution de Linux, par exemple Debian (l’originale). Mais Raspbian est optimisée pour le Raspberry Pi, et peut faire gagner de 7% à 41% de performances par rapport à Debian ! Je vous conseille donc d’installer Raspbian, en attendant Android !

Sur Windows, on télécharge le logiciel gratuit Win32 Disk Imager, qui vous permettra d’inscrire le système d’exploitation sur la carte SD (un simple copier-coller dans l’explorateur ne suffit pas).

Si vous utilisez un OS autre que Windows (Linux ou Mac), veuillez suivre ce tuto de Léa-Linux.

Extrayez le logiciel et l’image de Linux de leurs archives respectives, et lancez le petit logiciel (pas besoin d’installation). Pour copier l’image sur la carte SD, c’est très simple : sélectionnez l’image de Linux que vous avez extraire (en .img), choisissez la lettre de votre lecteur de carte SD (attention à bien sélectionner la bonne lettre ! Vérifiez dans le Poste de Travail), puis cliquez sur Write. Validez l’avertissement de sécurité, et attendez la fin de la copie.

Win32 Disk Imager

Connecter la carte du Raspberry Pi aux périphériques

Insérez la carte SD sur le connecteur du Raspberry Pi. Branchez alors le câble HDMI sur votre écran, le clavier et la souris sur les ports USB, le câble Ethernet à la box de votre FAI, et pour finir, l’alimentation (branchez-la sur le secteur). Le système devrait automatiquement démarrer.

Raspberry Pi - Cordon d'alimentation et carte SD
Raspberry Pi – Cordon d’alimentation et carte SD

Première connexion sur le Raspberry Pi

La dernière version du système d’exploitation, Raspbian, nous simplifie vraiment les choses ! Lorsque vous lancez pour la première fois votre Raspberry Pi, vous arriverez sur cet écran :

Raspberry Pi - Écran de démarrage de Raspbian
Raspberry Pi – Écran de démarrage de Raspbian

Les paramètres qu’on devait auparavant régler en ligne de commandes sont désormais plus faciles d’accès. Quelques options peuvent être intéressantes à changer :

  • expand_rootfs : vous permettra d’utiliser tout l’espace de votre carte SD
  • configure_keyboard : tapez setxkbmap fr pour mettre le clavier en français
  • change_pass : modifier le mot de passe de l’utilisateur ‘pi’ (par défaut : raspberry)
  • change_locale : changer la langue du système
  • change_timezone : changer l’heure locale
  • ssh : activer le SSH (nous servira par la suite)
  • boot_behavior : vous permet d’atterrir directement sur le bureau, pas sur une console

Sélectionnez les options qui vous intéressent, puis sélectionnez « Finish ». Au final, vous devrez arriver sur le bureau de LXDE, le gestionnaire d’interface graphique installé. Si ce n’était pas le cas, et que vous restiez sur le terminal en lignes de commandes, tapez startx.

Raspberry Pi - Bureau de Raspbian
Raspberry Pi – Bureau de Raspbian

Installons par exemple VLC. Ouvrez un terminal en cliquant sur l’icône LXTerminal. Tapez sudo aptitude update pour mettre à jour la liste des paquets, puis sudo aptitude install vlc pour installer VLC. Attendez que l’installation soit finie, puis essayez de lire un morceau de musique ou une vidéo que vous aurez téléchargé d’Internet (le navigateur s’appelle Midori) :

Raspberry Pi - Bureau de Raspbian avec applications
Raspberry Pi – Bureau de Raspbian avec applications

Comme vous l’aurez très vite remarqué (par le graphique d’activité processeur, en vert en bas à droite), le système est très lent. C’est normal : à la base, il n’est pas vraiment fait pour avoir une interface graphique, mais plutôt pour être utilisé en ligne de commandes.

C’est pourquoi nous avons activé SSH. Grâce à ce protocole sécurisé, vous pourrez vous connecter à votre carte et effectuer ce que vous souhaitez dessus depuis votre poste Windows/Mac/Linux sans voir besoin d’un clavier, d’une souris ou même d’un écran de branché, simplement en connectant votre carte au réseau (par exemple, avec un câble ETHERNET).

Configuration du SSH sur la carte

Lors du premier démarrage de la carte, nous avons choisi d’activer SSH. Nous allons effectuer les derniers préparatifs sur la carte pour qu’à l’avenir, nous n’ayons plus (ou le moins souvent) besoin d’y connecter un clavier et une souris. Ceci, bien sûr, servira principalement à ceux qui voudront se servir de leur Raspberry comme serveur.

Ouvrez LXTerminal, puis tapez sudo passwd root pour modifier le mot de passe de root (super-utilisateur, tous les droits sur le système). Faites de même avec l’utilisateur pi si vous ne l’avez pas fait sur l’écran de premier démarrage.

Enfin, récupérez l’adresse IP que vous a attribuée le routeur de votre réseau en tapant la commande ifconfig. Votre adresse IP se trouve dans le bloc correspondant à eth0 (le nom par défaut d’une carte réseau sous Linux), 2ème ligne, juste après inet addr.

Ce n’est pas très sécurisé de pouvoir se connecter en SSH directement via l’utilisateur root. Celui-ci possède tous les droits, et si un utilisateur malveillant se connecte en root sur votre carte, il pourra détruire tout votre travail ! Nous allons donc désactiver le login par root en SSH. Pas de panique, vous pourrez toujours vous connecter en root, mais après vous être connecté d’abord avec un compte utilisateur basique (utilisateur pi par exemple).

Tapez la commande sudo nano /etc/ssh/sshd_config dans la console. Descendez à la ligne PermitRootLogin, et remplacez le yes par no.

Nous allons également changer le port (par défaut, 22) afin qu’un attaquant ait plus de mal à se connecter en SSH sur votre carte. Repérez la ligne Port et remplacez 22 par autre chose, inférieur à 65535 et différent des ports couramment utilisés.

Une fois ces modifications terminées, appuyez sur Ctrl+X pour quitter, tapez y pour sauvegarder les changements, et appuyez sur Entrée pour écraser le fichier. Tapez alors la commande /etc/init.d/ssh restart pour redémarrer le service SSH sur votre Raspberry.

Désactiver l’interface graphique au démarrage (facultatif)

Maintenant que nous avons vu comment configurer le SSH pour se connecter à distance à la carte, il se peut que vous preniez l’habitude du terminal et décidiez qu’au démarrage du Raspberry Pi, ce soit le terminal qui se lance par défaut, et non l’interface graphique. Voici deux manières d’y arriver.

  • La première, c’est de taper sudo raspi-config. Vous arriverez sur l’écran bleu (la capture du paragraphe « Première connexion »), et l’option « boot_behavior » devrait vous permettre de changer ce que tu vous souhaitez lancer par défaut lancer au démarrage.
  • La deuxième, c’est d’aller éditer le fichier /etc/inittab (avec un nano /etc/inittab), et à la ligne du « default runlevel » (vers le début du fichier), changer le nombre qui s’y trouve pour que ça soit 3. Cela donnera donc la ligne id:3:initdefault:

Connexion en SSH sur la carte

Déconnectez écran, clavier et souris.

Sur votre poste Windows, téléchargez le client PuTTy. Ce petit logiciel existe également sur Linux. Pour Mac, il faudra vous référer à cette astuce de Korben.

PuTTy paramétré pour le Raspberry Pi
PuTTy paramétré pour le Raspberry Pi

Ce logiciel ne nécessite pas d’installation. Au premier lancement, rentrez simplement l’adresse IP dans la case Host Name (or IP address), saisissez le port que vous avez mis à l’étape de configuration, et la case SSH cochée. Si vous le souhaitez, vous pouvez sauvegarder ces paramètres en saisissant un nom dans la case Saved Sessions et en cliquant sur Save. Dorénavant, vous n’aurez plus qu’à double-cliquer sur le nom de cette connexion dans la liste pour lancer la connexion.

Lors du premier accès à votre Raspberry Pi via SSH, une fenêtre vous prévient que la connexion n’est pas sécurisée. Acceptez le certificat de sécurité qui vous est proposé. Vous arriverez alors sur une console où vous devrez taper votre nom d’utilisateur (pi ou root) ainsi que votre mot de passe afin de vous connecter. Victoire !

Raspberry Pi - Connexion à distance via SSH
Raspberry Pi – Connexion à distance via SSH

La suite

Si vous souhaitez plutôt transformer votre Raspberry Pi en serveur web, eh bien, vu que c’est un Linux (basé sur Debian qui plus est, royal pour un serveur web), vous pouvez suivre n’importe quel tuto ! Je vous conseille celui de La Ferme du Web, exhaustif et bien expliqué.

Quelques idées d’utilisation du Raspberry Pi sont présentées sur ce blog, notamment concernant l’utilisation de la broche GPIO (qui permet l’interfaçage avec d’autres objets, comme votre système d’éclairage, d’ouverture/fermeture des volets, clim, ondes radios…). À consulter, ce blog qui vous indique comment utiliser votre Raspberry Pi avec un GPS (clé USB de moins de 30$ !).

Habiller votre Raspberry Pi

Si vous souhaitez protéger votre Raspberry Pi, des designers ont déjà créé de jolis boîtiers ! Cliquez sur les images ci-dessous pour acheter le boîtier correspondant.

Raspberry Pi Enclosure KitRaspberry Pi : Standard CaseRaspberry Pi : Design Case V2Case for RPi with openlogo and Legofeet

 

 

 

 

D’autres boîtiers…

Vous avez déjà reçu votre Raspberry Pi ? Vous l’avez déjà configuré pour une utilisation particulière ? Mettez en commentaires vos idées d’utilisation !

Vous ne savez pas quoi faire de votre Raspberry Pi ? Voilà un best-of des meilleures idées pour Raspberry Pi compilées par Korben (Janvier 2013).

Merci de respecter la licence Creative Commons de cet article :

Licence BY-NC-SA 3.0
Pas d’utilisation commerciale
Partage à l’identique

Cliquez sur l’icône ci-dessous pour télécharger ce tutoriel au format PDF.

Icône PDF

Print Friendly, PDF & Email

Related Post

Categories: Logiciel, Matériel, Tutoriel Tags:
Les commentaires sont fermés.