Archive

Articles taggués ‘Steve Jobs’

Il y a 15 ans, l’acquisition de NeXT par Apple

10/12/2013 Comments off

next apple20 décembre 1996 : par deux images successives sur la page d’accueil de son site, NeXT annonce son acquisition par Apple. Plus qu’un simple achat, il s’agit en fait d’une fusion : quinze ans plus tard, on peut dire que c’est NeXT qui a absorbé Apple, et non le contraire.

Présenté en 1991, le Système 7 a quasiment traversé la décennie, devenant symptomatique de la maladie frappant Apple.

L’année 1995, notamment, est une charnière : Apple licencie son système à d’autres fabricants, autorisant l’apparition de clones plus puissants et moins chers que les Mac ; le Système 7.5.2 inaugure quant à lui une période d’instabilité logicielle qui durera deux ans (lire : Apple, Jobs : John Sculley à cœur ouvert).

À l’époque, Apple travaille sur un tout nouveau système, nom de code Copland.

Le Système 7.5.3 (source)

Alors que les PDG se succèdent à la tête d’Apple, Copland se révèle être un véritable échec. Alors que Gil Amelio avait promis de présenter le futur du logiciel d’Apple en janvier 1997, le projet Copland atteint une impasse à l’été 1996 : non content d’avoir ralenti le développement des mises à jour du Système 7, il n’est jamais parvenu à maturité, se révélant particulièrement instable et prenant très mal en compte Internet. Apple se met alors en quête d’une solution externe.

next appleLa firme de Cupertino envisage plusieurs solutions : Jean-Louis Gassée, fondateur d’Apple France et directeur de la division recherche et développement d’Apple jusqu’à sa démission en 1990, propose son système, BeOS. Cette option est très sérieusement considérée : Gassée bénéficie encore d’une excellente image auprès des employés d’Apple, et son OS est séduisant.

Alors qu’Apple doit parvenir au plus vite à un accord, il fait cependant l’erreur de faire traîner les discussions : Sun Solaris ou même Windows NT sont alors étudiés de près, le premier par Ellen Hancock (ancienne d’IBM, directeur de la R&D d’Apple ayant mis fin à Copland), le deuxième par Marco Landi (no. 2 d’Apple).

Lire la suite…